LES BILLETS FRANÇAIS I

Ce sont très certainement les négociants en thé chinois qui introduirent la monnaie-papier aux environs du VIIème siècle. Ils réglaient les transactions avec des billets à ordre pour éviter de transporter des espéces métalliques.
En France après le désastre du Système de Law en 1720 et l'echec des assignats - monnaie fiduciaire mise en place sous le Révolution française - le Premier Consul Napoléon Bonaparte créa un organisme régulateur de l'escompte, du loyer de l'argent et soutenir une nouvelle monnaie - le Franc Germinal.

 














Créée en 1800, la Banque de France s'est vu confier le rôle d'émettre
 des billets de banque. Les premiers billets étaient le 500 et 1000 Francs
 germinal.
Ce n'est qu'en 1803 que la Banque de France émet les premiers billets
 et il faudra attendre la milieu du Second Empire pour que le billet de
banque devienne un réel usage courant.
La France entre là, dans l'époque des billets de banque modernes.





Légendes en bleue   =     Les billets que j'ai connus
LE 10 FRANCS BERLIOZ    1972
Il succède au 10 Francs Voltaire
LE 100 FRANCS Pierre CORNEILLE    1964 
Il succède au 100 Nouveaux Francs Bonaparte
Le 10 FRANCS    VOLTAIRE  1963
Il succède au 10 Francs Richelieu
Le  50 FRANCS  Jean RACINE   1962
Il succède au 50 Nouveaux Francs Henry IV
Les billets édités en 1959 affichaient le montant en NF (Nouveaux Francs)

Le  10 NOUVEAUX FRANCS  RICHELIEU  1959
Armand Jean du Plessis de RICHELIEU    1585 - 1642
Il succède au 1000 Francs Richelieu
Le  50 FRANCS  Le VERRIER  1946
Il succéde au 50 Francs Jacques Coeur
Le  100 FRANCS  Jeune Paysan   1945
Il succéde au  100 Francs Descartes